Catégories
Astuces et Conseils Entretien

Des conseils pour tailler votre pecher

Le pêcher est un arbre fruitier originaire de chine, dont le fruit est très consommé en France. C’est un arbre qui n’existe plus à l’état sauvage, mais qui est cultivé et qui expose un certain nombre de particularités à connaitre pour sa culture. En effet, de nos jours, c’est l’unique arbre, qui nécessite obligatoirement un taillage spécifique pour sa croissance et pour former des fruits. Vous découvrirez dans la suite, les conseils clés pour le tailler convenablement.

Pourquoi et à quel moment faut-il tailler le pêcher ?

Le pêcher est arbre fruitier assez répandu en Europe et sur le continent asiatique, avec la Chine comme premier producteur dans le monde. Sa production dépasse plus de 15 millions de tonnes avec l’Italie qui vient en deuxième position. C’est le  seul arbre pour lequel la taille est doublement indispensable. En effet, elle permet d’assurer une fonction d’équilibre globale au niveau de la charpente et une fonction de fructification. En d’autres termes, le fait de tailler facilite et entraine le phénomène de production de fruits et de la semence. Cependant, la taille ne se fait pas tous azimuts. Il y a des périodes bien précises qui sont recommandées pour la faire. Il est recommandé de couper quelques banches de votre pêche vers la fin de l’arrière-saison loin des moments de gel. En le faisant ainsi, vous évitez les risques que les branchages se cassent ou que votre arbre s’infecte. Par ailleurs, faites attention également à ce que la taille se fasse avant le débourrement.

Les différentes catégories de taille

Il y a deux catégories de taille. Dans un premier temps, il vous avez la coupe de formation qui vous permet d’améliorer l’aération du pêcher et d’arranger l’allure de ce dernier. Si par exemple, l’arbre présente une allure palissée, vous devez réduire les allongements des tiges à environ 30 centimètres. Si par contre, elle est en forme libre, on vous recommande d’enlever à la coupe les branches verticales solides. N’oubliez pas d’enlever également les parties mortes.

Dans un second temps, il y a la coupe de production de fruits. En effet, vu que les branchages ne produisent que des fruits une seule fois, vous n’avez pas autre choix que de les couper avant la floraison l’année d’après. Quand une branche porte des fruits, après la cueillette, elle meurt l’année d’après. Maintenant, pour la couper, il faut faire attention. La coupe doit se faire en haut du second rameau à la base. Cet exercice doit être fait après chaque récolte. Par ailleurs, vous devez éliminer également les branches qui dans leur développement tendent vers le milieu. De plus, sachez que la coupe pour la formation se fait juste après la récolte des fruits. Le plus important à retenir en ce qui concerne celle qu’on fait pour favoriser la fructification, c’est d’éviter de couper les groupes de bourgeons. L’année suivante, c’est eux qui vont donner les fruits.

Les différents rameaux

Le pêcher présente différents rameaux qu’il vous faut connaitre et distinguer absolument. Il s’agit de deux principaux types de bourgeons notamment ceux à œil de bois et les bourgeons de fleurs. Les premiers ont une allure fine et les seconds une allure arrondie.